Forum Flightgear France

Une communauté prend son envol

Vous n'êtes pas identifié(e).

Annonce

Futur nouvel inscrit, tu dois au préalable lire l'intégralité des 10 articles des règles, s'il te plaît !

#1 18/01/2008 20:30:21

BTB
Stagiaire
Inscription : 18/01/2008
Messages : 6

De La Simulation A La Realite

Bonjour  à  tous,

Je tiens tout d’abord  à  remercier  toutes  les  personnes liées directement  ou indirectement  au  monde du ciel pour le niveau qu’a atteint, de nos jours, l’aéronautique, l’astronautique. Qu’il s’agisse des simmers,  développeurs, pilotes de  toutes  catégories, contrôleurs  aériens, instructeurs, aéroclubs,….tous sans exception.
 
Je suis un passionné d’aéronautique et de tout  qui se rapporte à : amélioration, développement, progrès, perfection, succès. Avec  internet, j’ai appris des choses qui m’ont éclairé davantage sur l’aviation et je continue d’apprendre à chaque connexion
.
Durant  mon  parcours  scolaire, j'ai  toujours  été  1er   de ma promotion  avec  des  moyennes  générales  supérieures  ou  égales  à  16  notamment  en  Physique,  Mathématiques,  Chimie.

En outre,  j'ai  été désigné  à  la fin de  chaque  cycle,  meilleur  élève  de  la  promotion,  par  le  conseil  de  classe  pour  le  travail et  la  conduite.

J'ai  été  déclaré  1er  de  mon  établissement (Complexe  Scolaire  Saint  Georges)  et  10ème  de  la  République  de  Guinée,  au  baccalauréat  (option : Sciences Mathématiques)  avec  la  mention  bien.

A  la  suite  de  ce  résultat,  j’ai  obtenu,  sans choix d’orientation,  une  inscription  avec  bourse   dans  une  école  de  commerce  au  Maroc.

Mes  parents  ayant  négligé  la  procédure  d’inscription  dans  une  école  d’aéronautique  en  France  et  les  démarches  nécessaires  pour  l’obtention  du  visa,  je  n’avais  d’autre  choix  que  d’accepter  la  bourse  qui  m’était  offerte.

Arrivé  au  Maroc,  ma  motivation  pour  la  recherche  du  savoir  s’est  retrouvée  au  plus  bas  de  son  niveau  pour  ne  pas  dire  au  point  mort  car  je  n’aspire  pas  à  un  titre  de  Golden  Boy  de  la  finance.

Partant  d’un  principe  d’or  qui  dit  que  ‘REUSSIR  SA  VIE,  C’EST  SE  DONNER  LES  MOYENS  DE  REALISER  SES  REVES’,  je  me  suis  mis  à  la  tâche  en  mettant  en  place,  pour  commencer,  une  école  virtuelle  d’aéronautique  que  j’ai  appelée  ‘ BTB  FLIGHT  SCHOOL’. Le  seul  handicap  de  cette  école,  il  faut  l’admettre,  c’est  qu’elle  ne  peut me  promettre,  à  la fin  de  ma  formation,  que   des  licences  virtuelles ( permis  de  pilote  loisir,  licence  de  pilote  privé,  licence  de  pilote  professionnel,  licence  de  pilote  de  ligne,  qualification  de  vol  de  nuit,  qualification  de  vol  aux  instruments,  qualification  multimoteur,  qualification  d’instructeur  de  vol,…)

Aujourd'hui,  le  délai  moyen  pour  devenir  Commandant  de  Bord  se  situe  entre  8  et  9  ans.  L’objectif  que  je  me  suis  fixé  demande  un  travail  et  un  acharnement  important  que  seule  une  grande  motivation  engrangée  par  la  passion  permet  de  fournir.

De  ce  fait,  j’ai  entamé  une  autoformation  au  sein  de  mon  école virtuelle  avec  des  cours  théoriques  et  des  heures  de  vol  en  utilisant  (FlightGear  Flight  Simulator  ,  MS  Flight Simulator ‘théorie’ (aéronautique) et Orbiter Space Flight Simulator (astronautique) ).

Voici  le  vif  du  sujet.  J’ai  constaté  qu’une  certaine  loi  invisible,  dont  je  ne  connais  pour  le  moment  l’origine,  voudrait  que  le  ciel  ne  soit  destiné  qu’aux bourgeois  et/ou  aux  surdoués. Je  pense  que  la  quasi -totalité  des  simmers  sont  motivés  par  le plaisir d'évoluer dans un espace à trois dimensions, l'intérêt de maîtriser des machines performantes mettant en œuvre des technologies complexes, le désir d'évasion, ou  encore  d’autres  dimensions,  telles  que  l’analyse,  l’évaluation,  l’optimisation,…

Certains,  comme  moi,  veulent  sûrement  aller  au-delà  de  la  simulation, mais  n’ont  soit  pas  les  ressources  ou  les  aptitudes fixées  par  cette  loi, qui  est  toutefois  réaliste  pour  la  sécurité.

Ce  que  je  propose,  c’est  que  tous  les  simmers  se  réunissent,  chacun  dans  son  domaine  de  compétence, pour  donner  vie  à  la  simulation  aéronautique. Pour être  plus  clair : PASSER  DU  PILOTAGE  D’AVIONS  SUR  PC AU  PILOTAGE  DE  VRAIS  ENGINS  DANS  UN  MONDE  REEL.

J’ai  consulté  plein  de  pages  web,  en  commençant  par   FlightGear (mon  initiateur), passant par : aviation-fr, aerocontact, aerodream-fr,  devenirpilote, fs-tutorials, airliners, Les Cadets d'Air France, SUPAERO, ENAC, flightsim, informations de J.P.Bonnefon  et   Stéphane Mauve,  tutoriel  d’ Eric Brasseur,  AOPA Flight Training,  avionic-online,  Entrainement aux vols IFR  de  Jean-Pierre Bourgeois  alias "Bee Gee",  FirstFlight,  Flying The Cessnas, francesim, FAA, ICAO , IVAO ,  Gleim  Aviation,  manuels  de  Transports  Canada, Flight  Simualtor-améliorez  votre  pilotage,  NAVFLTSM,  x-plane,  Airplane Flying Handbook,  simFlight France,  aviationpassion,  CHEZ GLIGLI - Formation théorique des examens aéronautiques,  jacky.brouze, manuels de  JP Neymond,  SEFA, La page Orbiter de Dan,  et  plein  d’autres  sites  et  forums  que  je  ne  pourrai tous  citer  ici.

Mon  constat  est  que  toutes  ces  richesses  d’informations  peuvent ,  si  elles  sont  réunies  et  efficacement  exploitées,  dépasser  le  cadre  de  la  simulation  pour  le  bonheur  de  tout  un  chacun.

Ce  serait  l’aboutissement  heureux  d’efforts  consentis  par  la  communauté  des  simmers  qui n’auraient  ainsi,  rien  à  envier  aux  pilotes  réels.

Je  suis  persuadé, qu’avec  une  grande  motivation  engrangée  par  une  réelle  passion ,  nous  sommes  capables  d’affronter  la  loi  invisible  que  j’ai  évoquée  plus  haut.

Dans  la  communauté  des  simmers, il  n’y  a  pas  que  des  amateurs  d’aviation,  mais  il  y a aussi  et  surtout   des  programmeurs,  des  mathématiciens,  des  physiciens,  des  chimistes,  des  pilotes  chevronnés. S’il  faut  se  créer  des  CESSNA, des  AIRBUS, des BOEING,  des  navettes spatiales,  du  carburant  qui  va  avec,  des espaces  aériens ,  enfin,  tout  les  paramètres  de  l’aéronautique-astronautique, nous  sommes  capables  de  le  réaliser.

Je  ne  cesse  de  me  dire  que  ce  n’est  pas  en  pilotant  un  747  dans  un  PC  que  je  vais  me  rendre  à  Tokyo ; que  pourrait  se  dire  un  autre  passionné  qui  n’a  même  pas  les  moyens  de  s’acheter  un  PC,  encore  moins  se  payer  des  cours  de  pilotage.

A  la  lumière  de  tout  ce  qui  précède,  je  termine  en  demandant  vivement  à  tous  les  simmers  de  bien  vouloir  réfléchir  sur  le  projet,  afin  qu’ensemble,  nous  puissions  réaliser  nos  rêves  et  ceux  des  personnes  qui  sont  dépourvues  des  moyens  d’en  parler.

Boubacar  Telly  Béavogui
 tellybeavogui@yahoo.fr

Hors ligne

#2 19/01/2008 20:50:08

Alexis
Copilote
Inscription : 25/01/2006
Messages : 22

Re : De La Simulation A La Realite

Pour faire court,

A la lecture de votre manifeste il apparait évident que vous avez les capacités de comprendre les us et coutumes de la participation sur les forums. En l'occurence, le pire des impairs que vous venez de commettre s'appelle du cross-posting!

Bon, revoyez votre copie monsieur le jeune prodige, une entrée tonitruante n'est pas forcement catastrophique et à moins que vous ne persévériez dans ce genre de maladresse, nous tâcherons d'être indulgents.

Bonne chance,

Alexis

Hors ligne

#3 19/02/2008 18:55:02

zérovertigo
Copilote
Inscription : 13/01/2008
Messages : 18

Re : De La Simulation A La Realite

Pas la peine de nous bombarder avec ton post qui ne fait que raconter ta vie, içi c'est un forum consacré pour flightgear.
T'emballe pas, flightgear c'est juste un simulateur, donc du calme....lol

Hors ligne

Pied de page des forums